Nous vous débarrassons des punaises de lit

Connue sous le nom de punaise de lit, la Cimex Lectularius est un insecte nuisible qui a su s’adapter à nos environnements urbains. Elle est « hématophage » : sa nourriture de prédilection est en effet… le sang humain !
On la retrouve ainsi dans nos maisons et appartements, nos hôtels, nos hôpitaux, nos avions ou mêmes nos écoles. De nombreux pays dans le monde sont touchés, et particulièrement les pays d’Amérique du Nord : Canada et Etats-Unis (où on les appelle les BedBugs).

Punaise de lit
Sur cette photo « macro », on distingue bien le rostre de la punaise qui lui permet de nous piquer

Les punaises de lit ont été repoussées hors de nos frontières grâce à l’utilisation de produits assez toxiques comme la DDT (ici un article ou ce produit est soupçonné de favoriser la maladie d’Alzheimer). Mais l’interdiction d’insecticides nocifs au cours des années 70, l’ouverture des frontières et la multiplication des voyages internationaux et des systèmes de location courte durée comme Airbnb ont facilité le retour de ces nuisibles au sein de nos domiciles et des grandes villes en Europe et en France particulièrement.

La punaise de lit

Visibles à l’œil nu, les punaises de lit adultes mesurent entre 5 et 8 mm de long. Elles sont de couleur brune rouge et sont rayées. Si elle est translucide lorsqu’elle est jeune, en devenant adulte, cet insecte piqueur devient opaque et plus foncé.

  En savoir plus sur le cycle de vie de la punaise

Son corps ovale et aplati lui donne l’aspect d’une lentille qui tirera plus sur le rouge après qu’elle ait mangé. La durée de vie d’une punaise de lit est d’un an.
Son rythme d’alimentation est d’environ un « repas » par semaine, et ce, à tous les stades de son évolution.

punaise de la nymphe a la taille adulte
Les différents stades de la vie d’une punaise de lit, de la nymphe à la punaise adulte

Elle est dite « lucifuge » : elle fuit la lumière, et sera donc plus active dans l’environnement nocturne. Mais lorsqu’elle est affamée, la punaise de lit peut aussi sortir et piquer ses victimes le jour.
Sa nourriture préférée ? Vous, enfin votre sang. Elle pique ainsi la peau d’une personne tout en l’anesthésiant grâce à sa salive pour qu’elle ne puisse pas sentir sa piqûre : effet indolore garanti ! Dans un même temps, la punaise de lit fluidifie le sang humain pour s’en abreuver, sa salive ayant également un effet anticoagulant. Elle peut toutefois parasiter de la même manière les mammifères et les oiseaux, même si le sang humain reste sa préférence.

Les signes de la présence de punaises

Privée d’ailes, elle ne peut pas voler. Elle se déplace toutefois très rapidement, suffisamment pour échapper à notre regard. Paradoxalement, c’est un parasite plutôt paresseux qui apprécie se cacher. Ses cachettes ne sont d’ailleurs pas toujours faciles à trouver vu sa taille et sa capacité à se faufiler dans des espaces aussi larges qu’une carte bleue : recoins du lit ou du matelas, derrière une plinthe, dans les fissures d’un mur ou dans celles du plancher, derrière un interrupteur…

Traces de déjections typiques des punaises de lit, ainsi que quelques mues qui trahissent leur présence – Cliquez pour zoomer © Parasystem

Néanmoins, certains éléments trahissent sa présence, dont ses excréments :
Si vos draps présentent des traces ou tâches de sang ; si votre sommier, votre matelas, votre tête de lit ou vos murs sont parsemés de points noirs, vous pouvez en être sûrs : les punaises de lit ont élu domicile chez vous.

Comment reconnaître une piqûre de punaises de lit ?

Les piqûres de punaises de lit provoquent des traces rouges similaires à celles des moustiques. Si elles sont souvent indolores, elles peuvent provoquer des démangeaisons chez les personnes les plus sensibles. Elles se présentent généralement de façon linéaire ou groupée, sur un endroit exposé du corps comme les jambes, le dos ou les bras. A savoir tout de même que les punaises de lit sont très gourmandes et qu’elles peuvent piquer leur victime plus de 90 fois au cours d’une même nuit.

piqure punaise lit bras
Piqûres de punaises de lit d’une seule nuit sur le bras et l’avant bras. On peut reconnaître l’aspect « groupé » des zones piquées © Parasystem

Si certaines personnes ne voient pas qu’elles ont été piquées ou ne sont plus gênées au bout de quelques jours, voire quelques heures, d’autres subissent des réactions allergiques importantes provoquant plaques rouges, démangeaisons importantes, gonflements et urticaire, auquel cas il est préférable de consulter un médecin.

  En savoir plus sur les piqûres de punaises de lit

De même, elles peuvent entraîner des difficultés psychologiques parfois lourdes de conséquences pour les personnes victimes de leurs piqûres, leur vie quotidienne étant rapidement altérée : panique, cauchemar, troubles du sommeil… On en parle dans cet article
Bien que cette situation soit oppressante, les punaises de lit ne sont pas considérées comme un problème de santé publique parce qu’à ce jour, elles ne transmettent pas de maladies.

Pourquoi les punaises de lit m’ont-elles envahi ?

Elles peuvent se propager d’une pièce à l’autre ou même d’un logement à un autre en se glissant dans une valise, dans un manteau posé sur un lit, derrière une plinthe, dans les fissures d’un mur ou dans celles du plancher. Elles préfèrent vivre dans les chambres à coucher, voir du lit : proche de sa source de nourriture. Mais elle peut faire son nid dans d’autres pièces de votre logement si elle n’a pas suffisamment de nourriture.

Mais pourquoi ces punaises de lit se sont installées chez vous ?

Rassurez-vous, ce n’est pas lié à une mauvaise hygiène des lieux où vous logez. La punaise vit tout simplement là où elle peut trouver des humains pour se nourrir de leur sang. L’hygiène n’est donc pas en cause.

En vérité, personne ne peut se dire préservé d’une prolifération de ce nuisible. Une personne infestée venue vous rendre visite peut laisser des punaises de lit chez vous. Mais elles peuvent aussi apparaître suite au déplacement de meubles eux-mêmes infestés,  ou encore après que vous soyez allé dans les transports en commun ou à l’hôtel.

La présence de punaises de lit n’a pas de lien avec l’hygiène des lieux

Il faut donc apprendre à les détecter pour éviter une invasion (elles se reproduisent très vite), et à entreprendre un traitement anti-punaises si leur présence est avérée.

Comment détecter les punaises de lit ?

A ce jour, il existe deux solutions à disposition pour détecter la présence de punaises :

La détection « manuelle » : muni d’une lampe, le désinsectiseur va passer chaque pièce potentiellement touchée au peigne fin. Il passera au crible toute la literie : oreillers, matelas, ossature du lit, mais aussi la tapisserie (elles peuvent se faufiler derrière un bout de papier peint déchiré par exemple), les plinthes, les prises électriques, les tableaux accrochés sur les murs, vos meubles tels que les commodes, les armoires à vêtements…

La liste est très longue et autant le dire tout de suite : ce travail est très chronophage, fastidieux, et faillible vu qu’il serait très facile de passer à côté d’un insecte planqué dans la fissure d’une poutre…

La détection canine de punaises de lit : conseillée et fiable à 95%

La détection canine : Il s’agit d’une méthode assez récente qui a le gros avantage d’être fiable à plus de 95% ! Elle peut être utilisée pour vérifier un soupçon de présence de punaises de lit, mais aussi après un traitement, pour s’assurer qu’il n’en reste plus.

chien detecteur punaises de lit
Julie et Rocky en pleine séance de détection de punaises de lit. Pour une efficacité optimale, complicité et entraînements réguliers sont nécessaires entre maître et chien détecteur © Dogscan

Un spécialiste se rendra sur les lieux avec son chien spécialement dressé pour être capable de sentir les punaises de lit. L’odorat du chien est effectivement 1000 fois plus puissant que celui de l’homme grâce à un nombre de cellules olfactives très élevé. Si il sent des puces de matelas, le chien effectuera un « marquage » : il s’assiéra et montrera du bout de son museau l’endroit ou les punaises se trouvent : bien pratique quand elles se cachent derrière les lattes du plancher !
Cette méthode de détection nous semble être la meilleure pour tous les avantages qu’elle offre : fiabilité, discrétion, rapidité.

Les lieux d’infestation

Avec le nombre de voyageurs en hausse ces dernières années, les punaises de lit sont revenues dans nos métropoles, que ce soit dans nos domiciles ou dans nos hôtels. En Amérique du Nord, il existe d’ailleurs un site internet (www.bedbugregistry.com) qui indique la présence de punaises de lit dans certaines villes et qui les référence. C’est notamment le cas pour des métropoles comme Chicago, Montréal ou New York.

Quid de la situation en France ?
Le sujet est tabou, et plus encore dans le secteur de l’hôtellerie où aucun chiffre officiel n’est fourni. Chargé d’intervenir dans ce cadre, le Service municipal d’actions de salubrité et d’hygiène de Paris ne communique pas régulièrement. Pourtant elle agirait 50 fois par semaine aujourd’hui contre 1 fois par semaine en 2012. N’agissant désormais plus chez les particuliers, elle passe le témoin à des entreprises privées dont l’activité il faut toujours vérifier le sérieux et la réputation.

La presse n’est pourtant pas avare de reportages qui relatent la prolifération galopante des punaises dans les grandes villes comme Paris, Marseille ou Lyon. Il faut donc rester vigilent face à une situation qu’il faudrait contenir si ce n’est maîtriser.

Comment s’en débarrasser ?

Pour se débarrasser des punaises de lit, vous devez réagir au plus vite. Plus le problème est pris tôt, plus la lutte est efficace bien qu’elle ne soit jamais aisée. La prolifération étant rapide, plus vite on s’en occupe et moins les punaises de lit ont le temps de se multiplier. Rigueur, rigueur et rigueur : voilà ce qu’il vous faudra !

Le protocole de préparation des pièces à traiter est indispensable avant tout traitement. Faites confiance aux professionnels qui vous l’exigeront, même si c’est contraignant.

Dans un premier temps, sachez qu’il faudra suivre un protocole minutieux pour préparer votre désinsectisation, que vous souhaitiez la mener vous-mêmes ou que vous fassiez appel à un désinsectiseur professionnel. Rangez au mieux votre lieu de vie pour réduire les cachettes potentielles au maximum et faciliter la tâche de traitement ultérieure. Passer lentement et dans tous les recoins l’aspirateur qu’il faudra régler à la puissance maximale et si c’est un aspirateur à sac, jeter le sac dans un sac poubelle étanche après usage.

Si il est contraignant et chronophage, le protocole de préparation pré-traitement est nécessaire à la réussite de l’intervention en désinsectisation des punaises © Parasystem

De nombreux conseils doivent vous accompagner pour préparer vos pièces à l’intervention anti-punaises. Cliquez sur le lien ci-dessus pour en savoir plus à propos de ce protocole. Mais notez bien que si il est contraignant et qu’il repousse mécaniquement la date de l’intervention du professionnel, il n’en reste pas moins indispensable pour optimiser vos chances de réussite.

Il faut ensuite savoir qu’il existe deux types de traitements contre les punaises : la lutte mécanique et la lutte chimique.

Les traitements mécaniques

les punaises étant sensibles aux températures extrêmes, qu’il s’agisse de froid ou de chaud, plusieurs procédés peuvent être mis en place pour se servir de cette sensibilité :
Congélation, vapeur par action directe, caissons chauffants, lavage à 60 degrés, séchage en mode chaud…

piege pheromones punaises de lit
Récupération de dizaines de punaises de lit sur la plaque de glue qui encercle le flacon de phéromones qu’on distingue au milieu du dispositif, et qui les attire © Parasystem

Mais également l’utilisation de dispositifs qui, s’ils ne permettent pas de l’éradiquer, pourront empêcher au mieux les punaises de vous piquer. Tels que les housses de matelas spéciales punaises, les pièges collants et pièges à phéromones, à mettre aux pieds des meubles et surtout du lit, les répulsifs aux huiles essentielles…

Les traitements chimiques

Oubliez les bombes fumigènes vendues en pharmacie : elles ne fonctionnent pas contre les punaises.
L’utilisation des insecticides est réservée aux professionnels qui maîtrisent parfaitement leurs méthodes de traitement. De nombreuses émissions et scientifiques s’en sont faits l’écho, les punaises de lit mutent. Certains insectes deviennent résistants aux produits chimiques et voient le jour suite à des utilisations hasardeuses de ces traitements. Leur extermination devient alors problématique.

traitement chimique punaises
Traitement chimique par un professionnel de la lutte anti-punaises. Le protocole de préparation est un préalable indispensable à la réussite optimale des traitements. © Parasystem

C’est la raison pour laquelle il faut choisir un professionnel parfaitement compétent en la matière, qui personnalisera ses interventions en fonction de chaque cas d’infestation. Suite à un audit de la situation, il préconisera dans un premier temps un protocole de préparation du lieu, puis une première intervention en désinsectisation. Pour être efficace, il faut souvent plusieurs passages, et au minimum deux, pour qu’un traitement chimique donne des résultats concluants.

Comment se préserver des punaises de lit ?

S’il n’y a aucun moyen précis de se prémunir des punaises de lit, de petits gestes peuvent limiter leur apparition.

Le premier conseil que nous vous donnons, c’est de vous informer sur la punaise. Comme on le dit, un homme averti en vaut deux…

Lorsque vous voyagez, passez votre chambre au crible, surtout au niveau du matelas et du sommier, pour vérifier que ces nuisibles ne sont pas là. Si vous constatez leur présence, n’hésitez surtout pas à en avertir la réception. Et gardez à l’esprit que même les hôtels hauts de gamme peuvent être infestés de punaises de lit. De même, à votre retour de vacances, prenez le temps d’inspecter votre valise et vos vêtements pour vérifier qu’ils ne sont pas infestés.
Vous pouvez également utiliser des répulsifs, souvent à base d’huiles essentielles, pour éloigner les insectes.

Si vous emménagez dans un nouveau logement, observez chaque pièce avant d’y installer votre mobilier. De même, lorsque vous achetez des meubles ou des objets d’occasion comme des tapis, contrôlez-les et nettoyez-les correctement avant de les mettre chez vous.

Demande de conseils et devis gratuit

Vous suspectez la présente de punaises, ou vous savez que vous en avez, demandez-nous conseil pour un traitement sérieux et efficace au 01 40 26 47 25 OU

Contactez-nous